Du désert à la grande faune de la savane,de l'Ennedi à Zakuma

18 jours à partir de € sur place

Le Tchad est le seul pays au monde qui peut offrir dans un même voyage l’émotion du Sahara et la rencontre de la grande faune Africaine.
Un voyage de découverte en 4×4 et balades à pied où nous partons à la découverte de la faune  à Fada avec la réintroduction des autruches, les damans, singes et crocodiles de l’Ennedi, les addax, oryx et les outardes dans le Wadi Fira, les panthères, les girafes, les lions et les éléphants à Zakuma, une faune furtive de phacochères, chacals, hyènes et antilopes à Melfi. Le tout dans des décors somptueux et contrastés, immenses et intimes.

Les point forts

  • Le Guéra et ses villages animés
  • les immensité du wadi Fira
  • Les joyaux de l’Ennedi
  • Le parc de Zakuma
  • le bush et les villages de Melfi
Jour 1
Vol France / N'Djamena

Arrivée à N'Djamena en fin de journée. Accueil à l'aéroport par votre accompagnateur Transfert à l'hôtel

Repas : libres.
Hébergement : Hôtel

Jour 2
Ndjaména-Abtouyour et le  village de Sarah Kinga

Nuit sous les étoiles au milieu de ce massif granitique dans une végétation de savane sèche qui bruisse des mouvements de la faune nocturne furtive. Tout autour de nous des villages dispersés s’endorment, nous sommes dans une Afrique millénaire, où les traditions et les cultes anciens perdurent.

Transfert : 5 heures
Diner et déjeuner
: compris.

Hébergement : bivouac aux abords du villages

Jour 3
Mongo-abéché-Arada

Nous continuons sur la route principale, passage rapide à Abéché ou nous prenons notre déjeuner, et nous prenons la piste du nord direction Arada, le wadi Fira. Rencontre avec les équipes qui gèrent la réintroduction des Oryx et des Addax. Visite des installations et des parcs à Addax. Nous passons la nuit en compagnie des gestionnaires de la réserve qui nous racontent leur vision du désert vivant.

Transfert : 7 à 8 heures
Hébergement : bivouac
Randonnée

Jour 4
wadi-Fira-Kalaït-Terkeï

au lever du jour nous allons essayer d'apercevoir les oryx. ensuite nous remontons plein nord pour L’Ennedi. Il n’est pas rare de croiser la piste de gazelles dorcas et d’apercevoir des outardes.
Nous pénétrons dans le massif par Terkeï. Bivouac contre les falaises de grés et découvertes des premières peintures, « la grande vache »

Hébergement : bivouac
Transferts : 7 heures

Jour 5
Terkei, Fada, gran riparo- Archéï.

Nous remontons le Wadi archeï jusqu'à la guelta où le matin les troupeaux viennent s'abreuver. courte marche à travers les éboulis pour rejoindre le promontoire et essayer d'apercevoir les crocodiles qui sortent de l'eau pour un bain de soleil. nous redescendons par la même voie et piste pour Fada en passant par le chaos rocheux de Ouimina. A Fada nous rencontrons les responsables de la réserve de L'Ennedi et visitons le parc à autruche en cours de réintroduction. L'équipe d'African Park nous expliquera son travail ici. Nuit à Bakabi au dessus de l'oasis.

Transfert : 3 heures
Randonnée : 3 heures

Bivouac  : sous les étoiles

Jours 6, 7 , 8  et  9
Le cœur de l'Ennedi

Tôt le matin nous partons à pied pour aller voir les peintures et nous redescendons par la piste nord. Nous rejoignons le Wadi Aroué puis le labyrinthe de Oyo. 4 jours sont consacrés à découvrir les beautés des arches d'Aloba et de djoulia, de la guelta de Ba'Chikélé, les puits de Nohi et de Toukou. Babouin, daman singe vert, chacal, hiboux, vipère et scorpion, gerboise, fennec ou lièvre sont visibles à tout moment ou jamais. c'est la règle de la faune sauvage. Le décor est grandiose, monumental, unique. tous les matin nus partons pour une balade, le 4x4 charge les bagages et nous rejoint. Ensuite nous alternons saut de puce et balade de 1 à 2 heures.

randonnée: 6 heures par jours
Repas : d’expédition préparer avec notre cuisinier
Bivouac 

Jour 10
Ennedi -Abéché

Il nous faut quitter l’Ennedi à regret, et redescendre plein sud par la même piste. Entre 6 et 7 heures pour Abéché. Nous nous arrêtons chez Oum Zara responsable d'une ONG "sos Tchad" qui s'occupe des orphelins et des réfugiés climatiques du Salamat. Nous dormirons chez elle en dortoir, notre contribution à ses actions humanitaires. confortable, propre et douche!!!

Transfert :  11heures
Diner:
abéché
Hébergement : Oum Zara, guest house

Jour 11
route pour Zakuma

Nous reprenons la route de bonne heure, Oum Hajer et Mangalmé puis la piste pour aboudeya et piste direct pour Zakuma.
Nous traversons maintenant un bush épineux d’acacias et nous croisons la routes des arabes qui descendent les troupeaux vers le sud. Spectacle fascinant. Si les pluies non pas été trop fortes la piste direct pour Zakuma sera ouverte, sinon il nous faudra faire un détours vers Am Timan pour rentrer dans le Parc de Zakuma.
Deux options s'offre à nous, réserver le lodge de Tingaet son restaurant ou bien s'installer au camping en autonomie avec notre cuistot et notre chauffeur. Très belle zone de camping (avec douche et wc ) située au dessus d’un marigot où nous y avons croisé les éléphants. Babouin, antilopes, phacochère traverse le camping et les lions ne sont pas très loin.

transfert :8 à 9 heures environ
Déjeuner : restaurant local sur la route
Diner : au restaurant de Tinga
Hébergement: lodge à Tinga ou Tinga camp

Jour 12 et jour 13
Parc National de Zakuma

game drive matin à l'aube et fin d'après midi avec les guides et les chauffeurs du Parc et une sortie nocturne. Nous partons pour croiser la piste « du grand troupeau », observer l’ensemble de la faunes (pangolin, rongeurs, amphibiens, oiseaux, reptiles, buffles, girafes, fauves…) et profiter de moments de farniente sous les arbres au bord des cours d’eaux (crocodiles).

Transfert :8 à 9 heures environ
Déjeuner et diner : soit au lodge soit au camping
Hébergement: lodge à Tinga ou Tinga camp

Jour 14 et jour 15
Guéra et village de Billy

épart très tôt le matin pour le Guéra Mongo et le village de billy
Nous traverserons de grande zone agricole et des couloirs de transhumance, la population est composée d’ethnies arabes Dakakiré, Ouled-Rachid, Salamt, Sokoro, Barayines, Bolgo, Goula, Djelking, Mogoum, Saba, Fagna, Baguirmi, Boua, Kenga, Kokés, Fallata-Peuls, Koulfés, Bornous. Ces ethnies vivent en parfaite harmonie car, le conflit intercommunautaire n’est pas leur sport favori. Nous ferons de nombreux arrêt pour les salutations occasion de séjourner le temps d’un thé sous les férik en nattes de palmier ou sous les cases en banco, ou encore sous les tentes ronde des peuls.
Nuit au village de Billy avec rencontre avec les femmes et danses traditionnelles au programme.

Transfert :  6 heures  par jours  environ
Bivouac

Jour 16
Melfi et sa réserve, Village de Massenya

Sur la route, Il existe de galeries forestières et zones boisées près des collines comportant une gamme variée d’arbres. On peut noter la présence de karité, du jujubier, du grevia molles juss et du grevia bicolore (utilisé pour la sauce longue). Le Néré, le savonnier, le combrétum, l’ataxacantha, le terminalia avionnioides.

Melfi a un peuplement d’arbres à feuilles, d’épineux et est tapis d’herbes denses. La faune y est très importante et variée. La Réserve de Signaka Minia, créée en 1961, couvre une superficie de 426 000 hectares. Elle est bordée de massifs montagneux à l’Est et l’Ouest, arrosée par le Minia, arborée de très dense combrétacée et légumineuses, classement initial pour la protection des Rhinocéros noirs décimés malheureusement par les braconniers soudanais.
Nous partons pour le village de Massenya, rencontre avec le chef du village et installation de notre campement.

Jour 16

Transfert: :6 heures environ
Bivouac

Jour 17
Dourbali, marché locaux et retour à N'Djamena

Nous quittons nos amis de la brousse pour reprendre la route tranquillement en s’arrêtant sur les marché locaux pour découvrir la diversité agricole mais aussi de pêche, de cueillette (savonnier, gomme arabique…)
retour sur N’Djaména, hôtel pour la douche et transfert aéroport.
Modifications possible en fonction de l’aérien.

transfert : 6 à 8 heures par jour
Déjeuner : restaurant local
hébergement
: hôtel 

Voyages
Dates
État
Nb places
Places réservées
Places en option
Places disponibles
Réservation
Cuba chez l’habitant – 13 06/08/2022 - 20/08/2022
Non garanti
12
0
0
12
Réservez
Prix du voyage : Nous consulter

Niveau du voyage

Tous nos circuits au Tchad sont des voyages engagés, qui demandent une participation active des participants pour le bon déroulé des randonnées et de l’organisation des bivouacs. Aucune compétence technique n’est nécessaire mais une bonne résistance à la vie en bivouac et aux long trajets de route est indispensable pour bien apprécier votre voyage.
Les randonnée sont généralement de 6 heures, niveau tranquille, avec du temps pour observer et flâner entre les massifs, au grés des peintures rupestres et de la rencontre des habitants de l’Ennedi (au puits notamment).

Nombre de participants

4 à 12 personnes

Hébergement

Tous nos circuits au Tchad sont des voyages engagés, qui demandent une participation active des participants pour le bon déroulé des randonnées et de l’organisation des bivouacs.
Les randonnée sont généralement de 6 heures, niveau tranquille, avec du temps pour observer et flâner entre les massifs, au grés des peintures rupestres et de la rencontre des habitants de l’Ennedi (au puits notamment)

A Ndjaména nous utilisons des hôtels 3 Etoiles, confort, type chez Wu ou le Chari (ancien Novotel)
En brousse, toutes les nuits se déroulent en bivouac. Parfois à l’abri d’un massif gréseux et le plus souvent dans des zones sablonneuses, les bivouacs ponctuent les étapes de transfert parfois longues. La sobriété du confort et les restrictions d’eau pour la toilette rendent les conditions particulière au voyages Sahariens. Les lieux de bivouacs sont choisis pour leur beauté et leur confort suivant les conditions météo. La participation à l’installation du bivouac est une règle de vie dans le désert, elle est évidente et un moment de partage agréable, (déchargement des bagages, du matériel, montage de votre tente et installation de votre matelas).
Dormir à la belle étoile: c’est ce que nous vous conseillons, car il n’y a pas d’autre lieux dans le monde où nous pouvons juste poser une natte et un matelas et s’endormir sous la voute céleste, incomparable; absence de poussière, d’insecte et d’humidité dans l’air et au sol.
Toute fois il est possible de croiser des scorpions et des serpents (très rare en hiver). La vigilance est de mise sans affolement : sacs fermés le soir, chaussures rentrées dans les sacs et taper ses chaussures avant de les remettre; bien repérer les lieux avant d’installer votre couchage.
Nous mettons à votre disposition des matelas et une natte individuelle. les repas se prennent sur une grande natte non loin du feu avec les matelas mis en arc de cercle.
Sur l’itinéraire, aux points d’eaux, des haltes sont prévues pour la toilette complète, votre guide vous en informera pour que vous ayez vos affaire de toilette dans votre sac de journée.
Possibilité de louer une tente deux places au tarif forfaitaire de 40 €/séjour. Obligation de la réserver avant votre départ auprès de votre agence.

Les repas

Sur la route, nous nous arrêtons dans des restaurants locaux, où nous trouvons des plats à base de sauce tomate ou combo (sauce rouge, sauce longue), la traditionnel boule de mil (le hech), poulet grillé , mouton grillés, oranges, bananes, avocat et mangues. la nourriture est bonne et saine même si les lieux nous semblent parfois un peu Roots.
les repas sont préparés par un cuisinier/re qui vous accompagne durant tout le circuit et qui se mettra en quatre pour agrémenter les repas.
La cuisine est donc une nourriture d’expédition à base de produits secs, de conserves et de produits frais qui se conservent, en fonction des possibilités de ravitaillement.
On retrouve beaucoup de féculents (pâtes, riz, lentilles, pomme de terre, semoule…) nécessaires pour les circuits en randonnée, mais aussi de la viande, grillée ou  cuisinée en sauce avec des légumes.
Une à deux  fois par circuit, selon la possibilité d’approvisionnement, nous achetons une chèvre ou un agneau qui sera ensuite préparé pour la conservation de quelques jours ou bien grillé le soir même.
La participation à l’élaboration du repas est un véritable moment de partage et de convivialité. Les Repas sont pris sur des nattes et matelas mis en arc de cercle. Suivant les demandes nous pouvons fournir tables et chaises pour les expédition 4×4 ou des lits picots.
Apporter avec vous des barres de céréales ou compléments énergétiques, mais aussi du fromage ou de la charcuterie et vos bouteilles préférées pour les apéros, en plus des dattes locales du bidi (pate de datte et d’arachide) ou des arachides grillés. Dans les villages du sud ou à Faya, Fada ou Abéché, il y a possibilité d’acheter de la bière locale(la gala). Partout sur le trajet nous trouvons des sodas ou de l’eau minérale dans les localités traversées. .

Nous trouvons de l’eau potable en plusieurs points du circuit, au puit, dans les gueltas et votre guide vous informe de sa qualité. Toutefois il est impératif de traiter votre eau au « micropur » ou équivalent. Chacun doit traiter personnellement votre eau. Pour une optimisation de la gestion de l’eau, prévoir deux gourdes dont la contenance est idéalement d’un litre.
L’eau pour boire, ne vous sera jamais restreinte, en revanche, nous remercions chacun d’en user le strict nécessaire pour sa toilette. Au Sahara l’air est sec et on ne transpire pas. le sable coule sur la peau et nus n’avons pas le sentiment de crasse que nous pouvons avoir après une journée passée en ville. Dés que possible, autour des guelta ou d’un puit nous organisons des pauses pour une toilette complète.

Accompagnement

Accompagnement local francophone, tout au long du parcours, et chauffeur hispanophone. Votre compagnon est votre relais p

Nos accompagnateurs tchadiens ont tous été formés au début des années 2010, lorsque le tourisme tchadien écrivait ses premières pages. Même s’il n’existe aucun diplôme d’état, touristique, nos guides ont une parfaite connaissance de leur région, de leur environnement et de leur culture. Ils maitrisent parfaitement la langue française. Les quelques formations théoriques ont vite été assimilées et c’est le terrain et la longue expérience des accompagnements de ces 10 dernières années, qui leur a conféré leur expérience.

les cuisiniers et cuisinières sont originaires du Sud du Tchad. ce sont des trésors d’info sur l’autre partie du pays et  de leur expérience avec nous ils connaissent nos manies, nos besoin d’hygiène pour l’élaboration des repas. ils sont toujours disponible et à votre écoute en cas d’allergie, de diabète ou de régimes particuliers.

Le voyage en randonnée chamelière :
Voici comment se déroule, en principe, une journée de randonnée chamelière :
Réveil avec le lever du jour, puis petit-déjeuner. Bouclage des sacs et préparation des charges. Pendant que les chameliers s’occupent de charger les bêtes, nous nous mettons en route avec le guide-accompagnateur. Les voyageurs marchent à pied. Les bagages sont transportés par des chameaux de bât. Vous n’avez à porter dans votre sac à dos que les effets indispensables pour la journée (pull, chapeau, lunettes de soleil, crèmes solaires, gourdes, appareil photos), ainsi que quelques vivres de marche et, exceptionnellement, un petit casse-croûte collectif. Arrêt de midi : repas froid. Reprise de la randonnée en milieu d’après-midi. Arrivée au bivouac en fin d’après-midi.
Un ou deux chameaux de secours sont prévus en cas de fatigue, malaise ou maladie, et ne seront employés que dans ces cas. Si vous êtes en forme, vous ne devez pas compter faire une partie des étapes à chameau.

Transport

Une ligne de bus, confort, relie Ndjaména à Mongo et abéché, nous l’utilisons souvent.
Les transferts en 4×4( 4 à 5 passagers avec leurs bagages).
Le mauvais état des pistes et l’absence de route rendent les temps de route longs et endurants mais ces trajets sont la seule solution pour découvrir des lieux exceptionnels !
N’oubliez jamais : en Afrique, on sait à peu près quand on part, mais on ne sait jamais à quelle heure on arrive. Cela fait partie intégrante du voyage et de ceux-ci particulièrement. Au Tchad, comme parfois ailleurs, la ponctualité n’est pas toujours respectée. Il faut le savoir et l’admettre.
Et bien sûr, les pannes de voiture et crevaisons font partie intégrante de ce type de voyage ! Tous le véhicule sont contrôlés et révisés avant le départ, mais les aléas de la mécanique et de la route… Soyez patient… de toute façon une solution est toujours trouvée.
Certaines étapes sont longues et essentiellement passée à bord des véhicules. Mais la route fait partie intégrante du voyage, et cette traversée lancinante contribue au sentiment d’éloignement et de bout du monde, nous allons loin à l’intérieur du désert, vers des lieux reculés, purs et vierges.

Bagages

Nous vous recommandons de prendre un bagage principal et un bagage à main pour le quotidien :
Bagage principal : un sac de voyage souple « banane » ou un sac à dos est nécessaire pour facilité le  rangement dans les véhicules. C’est le sac qui voyage dans la soute de l’avion. Pendant le voyage, il contient les affaires que vous n’utilisez pas pendant la journée. Transporté par les véhicules, vous le retrouverez le soir à votre hébergement.

Bagage à main : un petit sac à dos de randonnée est indispensable. Pendant le voyage, ce sac contiendra les affaires que vous porterez pour la journée : gourde, appareil photo ,casquette etc. Choisissez-le suffisamment grand pour pouvoir y contenir le pique-nique lors de certaines étapes.
C’est le sac que vous emportez avec vous dans la cabine de l’avion. Il peut être utile d´avoir avec soi de quoi « survivre » pendant quelques jours à l´arrivée, au cas où le bagage en soute s’égare : chaussures de marche, nécessaire de toilette, médicaments et quelques vêtements de rechange

Électricité

La plupart des prises sont à fiches plates et délivrent du 110 V (com220 V. Les prises sont identiques aux prises européennes. Vous pouvez brancher (quand c’est possible…) tous vos appareils électriques sur le secteur, comme en France.
Cependant… vous n’y aurez pas ou peu accès pendant votre séjour.
Pour vos appareils photos, GPS, lampes de poches, etc. prévoyez l’autonomie de vos batteries power Bank ou piles. Ne comptez pas sur l’allume-cigare des 4×4 !me aux USA). Certains lieux sont équipés en 110 V et en 220 V. Demander avant de brancher vos appareils. Il est indispensable de prévoir un adaptateur de prise électriques

Équipement

Vêtements légers de préférence : chemises, tee shirts, pantalons, short ou bermuda
Un pull ou une fourrure polaire  ou coupe vent (pour l’avion et pour les soirées fraiches en hiver)
Pour les randonnées, prenez des chaussures qui sont déjà faites à vos pieds. Sinon, rôdez-les avant le départ. Pensez à emporter une autre paire pour vous détendre et sortir le soir.
Lunettes de soleil
2 Gourde isotherme (1 L min.)
Micropur pour traiter l’eau
Lampe de poche et/ou lampe frontale
Crème solaire haute protection
Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
Papier de toilette (biodégradable si possible)
Serviette de toilette à séchage rapide
Protections auditives anti-bruit
Chapeau ou casquette ou chèche couvrante sur le cou
Une bassine pliable pour la toilette
Gand de toilette
Duvet chaud pour le confort nocturne
Un quart pour boire
Lingettes
Gel hydro alcoolique

Pharmacie

Nous vous recommandons d’apporter vos médicaments personnels :Anti douleur type Paracétamol, anti diarrhéiques, traitement antibiotique à large spectre, pommade antibiotique,  pansement intestinal, crème solaire à forte protection pour les lèvres et la peau, collyre pour les yeux, crème hydratante pour le traitement des brûlures superficielles (ampoules et coups de soleil), bande élastique adhésive, pansements adhésifs et compresses désinfectantes, pastilles purifiantes pour désinfecter l’eau, répulsif anti-moustique, double peau pour les ampoules

Budget sur place

Le change s’effectue dans les banques, les bureaux de change et les hôtels et auprés de votre accompagnateur qui peut changer chez les commerçants. Il existe quelques distributeurs à Ndjaména . Tout paiement en carte de crédit est fortement taxé (env 10%). Budget à prévoir pour les pourboires, les boissons et repas non compris : 300 €

lion dans leparc national de Zakuma, Tchad